Le squirting. Comment faire gicler une fille.

Il y a beaucoup d’étapes qui décrivent le processus pour arriver à faire gicler une fille, mais vous n’avez besoin de rien d’autre que vos doigts et votre langue pour y parvenir. Le meilleur conseil est d’essayer d’explorer différentes techniques, varier le nombre de doigts, caresser et branler les différentes parties de sa chatte et de son cul. Le plus important est d’être innovant et inventif. 38 filles prêtes à gicler avec toi, clique ici

Le squirting pour toutes

Bien sûr, certains des meilleurs doigtés sont associés à un cunni, mais il existe un petit secret qui donne à toute femme le meilleur orgasme de sa vie.

Voici des instructions étape par étape sur la façon de faire gicler une fille :

Vous pouvez commencer par lécher l’intérieur de ses cuisses, en particulier sur le clitoris et les grandes lèvres, pour commencer à la détendre et à la faire mouiller. Vous devez continuellement sucer et lécher le clitoris pendant toute la durée de l’acte oral, car l’acte oral augmente la puissance, le plaisir et les chances d’orgasme éjaculatoire féminin.

Avec votre main, prenez deux doigts les plus proches de votre pouce (l’index et le majeur) et mouillez-les avec le jus de sa chatte ou avec votre bouche. Le plus important est de vous assurer que vos ongles sont bien coupés, car vous pourriez la blesser.

Glissez ces deux doigts, orientés vers le haut (ongles vers le bas), glissez-les fermement mais lentement, aussi loin qu’ils peuvent aller sans trop forcer. Si elle est vraiment étroite du vagin, vous devrez peut-être commencer par un seul doigt, et s’il y a beaucoup d’humidité mais une résistance, vous devrez peut-être taquiner et goûter sa chatte un peu plus. Une fois que vous avez introduit vos doigts, frottez lentement ses parois internes avec le bout de vos doigts, et rendez-la encore plus juteuse. Lorsque vous pensez qu’elle est prête à avoir l’orgasme de sa life, vous pouvez commencer :

Vous allez maintenant manœuvrer vos doigts pour trouver son point G. Oui, il existe, et oui, chaque femme en a un. Faites glisser vos doigts sur environ 5 cm, vers le haut, puis vers l’arrière, vers l’avant de la chatte (comme si vous alliez derrière son clitoris). Le point G est en fait une zone de la paroi interne supérieure du sexe féminin, pas loin de l’entrée. Donc, entrez, remontez, et revenez vers l’entrée. Vous devriez sentir, sur cette paroi, une zone de peau très rugueuse, plus rugueuse que le reste de sa chatte. Vous l’avez trouvé. Félicitations.

En faisant un mouvement de va et vient avec vos deux doigts, vous devriez être capable de tirer la partie du point G du bout de vos deux doigts vers vous. Essayez. Tirez dessus avec vos deux doigts et appuyez un peu. Taquinez-le, stimulez-le. Faites en sorte qu’elle se sente bien. Elle doit se tortiller et respirer très fort à présent.

Lorsque vous commencez à branler en rythme son point G, elle devrait commencer à mouiller. Si vous vous y prenez bien et qu’elle est à l’aise, vous commencerez à entendre des bruits d’éponge. Le point G est comme une éponge, il contient beaucoup de liquide et est rugueux. Continuez à presser vos doigts contre lui, encore et encore, de manière rythmée, avec le même genre de rythme que si vous faisiez glisser votre bite dans et hors de sa chatte.

L’art de la masturbation féminine

Lorsqu’elle commence à être plus humide et à apprécier davantage, commencez à le faire plus fort. Plus elle se tortille d’un côté à l’autre, plus vous le faites fort. Finalement, vous pouvez remplacer le tapotement et la stimulation du point G par un glissement rapide des deux doigts dans et hors de son trou. Faites-le de plus en plus vite, en maintenant le rythme, mais en augmentant la force. Même lorsque vous les faites entrer et sortir directement de son trou, essayez de maintenir une force vers le haut et vers l’extérieur avec le bout des doigts, afin d’exercer une pression sur le point G, même si vous la frappez avec vos doigts avec un abandon insouciant.

Pendant tout ce temps, elle doit s’agiter, se tortiller et manifestement aimer ça. Si ce n’est pas le cas, vous devez arrêter. Si elle dit que ça fait mal (surtout si elle le dit plus d’une fois), vous devriez arrêter ou au MOINS ralentir ou ne pas le faire si fort. Assurez-vous qu’elle est toujours mouillée, et non pas sèche pendant un certain temps.

Maintenant, voici la partie LA PLUS IMPORTANTE. Quand elle est proche de l’éjaculation, elle dira qu’elle a besoin de faire pipi. ELLE N’A PAS BESOIN DE FAIRE PIPI. C’est juste une sensation temporaire qui va passer, mais vous devez vous assurer qu’elle le sait à l’avance, et vous devez vous assurer qu’elle ne vous arrête pas, et que vous ne cessez pas de claquer. Tenez ses jambes écartées avec l’autre main, s’il le faut. Vous pouvez même vous servir de votre tête, de vos genoux ou de n’importe quoi d’autre pour maintenir ses jambes ouvertes, mais assurez-vous qu’elle reste relativement immobile (ou elle pourrait se blesser sur vos doigts) et que vous CONTINUEZ. En fait, lorsqu’elle a envie de faire pipi, c’est à ce moment-là que vous devez commencer à le faire plus fort, car l’orgasme est à portée de main.

10-50 secondes après le début de la sensation de pipi, elle va commencer à jouir. Quand elle le fera, ne vous arrêtez pas. Faites-le juste plus fort et plus fort et plus fort, en pressant le point G vers le haut pendant tout ce temps. Maintenant, elle devrait commencer à éjaculer. Elle va crier, et sa chatte va commencer à projeter un liquide clair (transparent) et inodore partout. Il pourrait y en avoir beaucoup, il pourrait vous TREMPER complètement et imbiber les draps et tout ce qui l’entoure, alors assurez-vous d’être prêt.

Le meilleur chemin pour l’orgasme

Je vous garantis que, si elle n’en a jamais eu auparavant, l’orgasme du squirting sera le meilleur orgasme de sa vie. D’après mon expérience, 97% des femmes sont capables d’en avoir, et dans certaines circonstances, je pense que c’est plutôt 99,9%. Si vous voulez qu’elle éjacule en grande quantité, faites-lui boire beaucoup d’eau avant de le faire, et restez bien hydraté. Une fois qu’elle a fini d’éjaculer, elle peut éjaculer à nouveau. Si vous ne l’avez pas fait trop fort et que vous l’avez quand même fait jouir, vous pouvez généralement recommencer, et entre une et dix minutes plus tard, elle éjaculera à nouveau. En général, tu dois le faire plus fort à chaque fois. Mon record est de sept. La fille qui a giclé sept fois en 45 minutes s’est endormie pendant 6 heures après (c’est physiquement épuisant et déshydratant), alors faites attention si vous essayez plus de deux fois en même temps.

La plupart des filles s’évanouissent après deux giclées. Cela peut faire tomber une fille amoureuse et au minimum lui donner envie de vous baiser comme une folle, alors utilisez-le à bon escient plutôt qu’à votre avantage. Ne profitez pas des gens qui l’utilisent. Si vous vous y prenez mal, ou si elle a ses règles, elle pourrait saigner. Ce n’est généralement pas grave, mais assurez-vous de ne pas la blesser et d’arrêter si elle hurle de douleur plutôt que de plaisir.

Vous devriez toujours avoir un mot de sécurité avec votre partenaire, et vous devriez toujours vous assurer qu’elle sait ce que vous avez l’intention de faire et qu’elle est d’accord avec cela. Profitez-en, et j’espère que ça marchera pour vous ; j’espère que ça marchera pour ELLE, encore plus. Si ça marche bien, attendez et voyez. Je suis jaloux des femmes à cause des orgasmes du point G ! Il n’y a pas d’équivalent masculin, c’est juste l’extase absolue, rien de moins. Rappelez-vous qu’il y a au moins cinquante façons de faire jouir une femme (en fait beaucoup plus) et au moins cinq types d’orgasmes différents, alors ne vous limitez pas à cela, que ça marche ou pas.

Mélanie adore le squirting et se faire branler la chatte

Plan sexe porno

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *