A propos de la rencontre porno

Des rencontres juste pour baiser …

  • Publié il y a 2 mois
  • 272.712 lectures

Des filles qui veulent du sexe hard

Ethymologie de la rencontre porno : pourquoi parle-t-on de rencontre porno alors que dans la réalité il s’agit en fait de plan cul ou même de plan baise. Est-ce pour satisfaire un fantasme purement masculin qui voudrait que l’on soit un homme, un vrai si on pouvait baiser comme un acteur de film hard ? Vous êtes nombreux à penser que niquer une femme avec les performances d’un acteur de hard porn est de nature à les faire jouir, qu’elles pensent sans réfléchir qu’il suffit de les pilonner de cette manière pour qu’elles parviennent à l’orgasme. De plus l’homme il y a la comme un symbole de virilité. Mais est-ce que les femmes attendent vraiment une rencontre porno de cette nature ? Et en réalité, comment baisent réellement les hardeurs ?
Laissez-moi vous raconter une aventure vécue par une amie proche. Je précise que c’est une femme dans la trentaine, plutôt canon et qui aime le sexe. Pas seulement pour baiser mais pour les plaisirs que cela lui apporte et avoir le plus d’orgasmes possible. Sinon ce n’est pas la peine de s’envoyer en l’air me dit-elle. Donc, pour parvenir à ses fins, et étant encore célibataire, elle multiplie les conquêtes masculines.

Un soir donc, elle était dans un bar de nuit en train de boire un verre avec l’intention de se trouver un plan cul pour la nuit. Comme c’est belle femme séduisante et attirante, elle peut se permettre de choisir l’homme qui va l’honorer. Peu de temps après s’être installée au bar et avoir commandé un mojito, un homme de son âge l’accoste et commence à lui parler et à la draguer. Mon amie, qui a l’habitude de regarder des films pornos, seule chez elle ou avec des hommes, reconnait immédiatement un acteur français qu’elle a déjà vu à plusieurs reprises dans des productions un peu gonzo. Ce garçon dispose d’une bite très généreuse en taille et est plutôt vigoureux dans sa manière de baiser. Tout cela elle le sait, et curieuse, elle se demande, tout en se laissant baratiner, ce qu’on doit ressentir quand on fait sauter par ce genre de gugusse.
Naturellement elle ne lui dit rien, laissant croire qu’elle ne le connait pas et le laissant faire son travail de séduction. La première chose qui lui saute au yeux, ou plutôt aux oreilles, ce que si cet homme a une belle et grosse verge, la taille de son cerveau est désespérément petite. Tout y passe, de - vous êtes trop belle mademoiselle a -mais qu’est-ce qu’elle cache sous cette belle robe, à vous avez des étoiles dans les yeux, et toutes les conneries de dragueur de banlieue dans son genre. Elle essaie quand même d’orienter la conversation vers autre chose que la taille des seins (qu’elle a gros et magnifiques) et l’odeur de son sexe, mais cela en pure perte. De toute façon elle sait qu’elle va finir au lit avec lui, juste pour avoir cette expérience de ce qu’elle appellera plus tard une rencontre porno, juste pour voir si ce bellâtre sait vraiment comment fonctionne le corps d’une femme.

Après avoir bu quelques verres, après avoir entendu mille poncifs sur le sexe et la baise, elle lui propose de l’emmener chez elle. Il accepte bien sûr et elle remarque que l’olibrius bande déjà. Non content de niquer toute la journée, le gars bande encore le soir. Elle se dit alors qu’elle ne va peut-être pas perdre son temps cette nuit. Après avoir claqué la porte de son appartement, et n’ayant pas envie de continuer à essayer de philosopher avec lui, ni même de continuer à boire, elle se précipite sur lui pour le déshabiller le plus vite possible.
Il est visiblement un peu surpris, mais en bon professionnel du sexe il lui ôte ses vêtements avec la dextérité d’un habitué du dessapage de nanas. Ils se retrouvent tout les deux nus sur le canapé du salon et mon amie lui fait rapidement comprendre tout en lui attrapant la queue pour la mettre dans sa bouche qu’elle aimerait qu’il lui lèche la chatte. Et la c’est le festival du bourrinage qui commence. Bien sûr qu’il peut lui faire un cunnilingus crût-il bon de lui préciser - je te rappelle que baiser c’est mon métier lui dit-il en glissant sa tête entre ses jambes. Mais elle eut l’impression qu’une grosse langue de chameau la lapait entre les jambes. De toute façon 20 secondes plus tard il avait déjà sa bite à l’entrée de son vagin - je vais te baiser comme une grosse salope, argument-t-il. Inutile de me traiter de salope même si j’en suis une lui répondit-elle, contente toi de me baiser, ça sera pas mal.
Et donc vas-y que je te fourre ma bite dans le con, et que je retourne en levrette pour te percer le trou cul et que je t’attrape le fessier pour te planter sur ma verge et te vaginer et que je te monte dessus comme sur une pouliche pour bien te mettre mon pilon au fond de l’anus et t’enculer à la vitesse d’un piston de V12. Elle voulait une rencontre porno le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle était servie. Mais le pire dans tout ça, c’est que le garenne baisait pas : il se REGARDAIT BAISER !! Il était excité par le spectacle de sa bite rentrant dans son vagin ou son trou du cul. Qu’elle jouisse ou pas ne semblait pas le concerner …
Au bout de 20 minutes, la machine à baiser retira sa capote pour lui mettre sa queue dans la bouche, avec son consentement, et déchargea une bonne dose de sperme dans sa bouche en râlant comme un porc qu’on mêne à l’abattoir. Allongé sur le côté, ce prétentieux se vanta même de sa performance : t’es un sacré bon plan cul, t’es contente ma salope. Elle le regarda sans oser lui dire qu’elle n’avait pas joui. Mais ça il devait s’en foutre, ou pire, ne même pas savoir ce que ça voulait dire.

Alors oui la rencontre porno ça peut être un bon moyen d’arriver à l’extase, de filer vers le Nirvana, de grimper aux rideaux, de prendre son pied, à condition de prendre le temps d’être à l’écoute du corps et du cul de ta partenaire …

Henri Miller 03-03-2019

Un mode sexuel réservé aux femmes sans tabous

Comment faire une rencontre "HOT" ?
Facile, Il suffit de remplir ce formulaire et de se laisser guider :


Et maintenant qu'est-ce que tu veux faire ? avoir une vraie rencontre porno ?

Une jolie meuf pour du bon porno

Cette jolie petit meuf n'a rien contre un plan cul porno hard, au contraire
Clique ici pour contacter Estelle, 23 ans